Les conseils

Cliquez pour agrandir l'image

Reflexions à propos des cuirs vernis

Depuis fort longtemps, j'étais fortement intrigué par ces boursouflures, ces cloques, que l'on peut observer sur les pare-crottes, les ailes, les jupes de siège, ainsi que sur les harnais anciens de bonne qualité. J'ai donc essayé de savoir de quelle manière cela apparaissait.
Si c'était provoqué ou désiré ?

J'ai donc mené une petite enquête auprès de gens qualifiés, qu'ils soient artisans ayant eu connaissance de produits à appliquer ou de collectionneurs allemands très avertis.
Toutes les pistes convergent vers la même réponse: les cuirs autrefois étaient traités avec un vernis destiné à rehausser l'éclat de certaines parties de la voiture ou des harnais.

Voici la liste des pièces qui étaient vernies :
Sur la voiture: pare-crottes, ailes, jupes de sièges, crapaudine, poupées et leurs semelles ainsi que les cuirs protégeant les longerons, à l'avant, à l'endroit où l'on monte ainsi que les cuirs gainant les galeries des phaétons.
Sur les harnais: les œillères, les poires de frontal, la partie antérieure de la muserolle, la sellette (ou mantelet) ainsi qu'aux emplacements prévus pour recevoir les chiffres ou monogrammes sur les porte-traits, reculements, etc.
Ce vernis était appliqué chaque année, (tout comme étaient revernies les voitures) et c'est le travail antagoniste des vernis successifs qui provoque ces « cloques » qui, vous pouvez l'observer, sont différentes d'une voiture à l'autre.
Le vernis que l'on passait était fabriqué par différentes maisons réputées pour leurs produits d'entretien et de nettoyage des cuirs, et portait des noms différents: le vernis abyssin en est un exemple mais d'autres noms sont cités: « le caoutchène », orthographe à vérifier, d'autres encore, dont une reproduction du flacon est dessinée dans le livre américain qui se nomme Moseman et là, ce vernis est simplement appelé « vernis pour cuir ».
Bien évidement, plus aucun de ces produits n'est disponible aujourd'hui.

Ce qui veut dire que tous les cuirs que l'on dit « vernis » le sont maintenant par un procédé totalement différent; à savoir par l'application de polyuréthane, même famille que le plastique... tout comme les cuirs appelés By Cast, qui sont en fait le reste de la peau dont on a refendu la partie supérieure, appelée fleur ; ce cuir était, il y a encore quelques années pratiquement inutilisable, mais maintenant, grâce au polyuréthane appliqué, il retrouve une exploitation commerciale.
Aucune partie vernie par ces procédés modernes ne vieillira comme les anciens cuirs. Jamais.
Ces cuirs peuvent juste craqueler et se fendre.
J'ai même vu des harnais dont le cuir dit « vernis » était de la toile cirée! Idem sur des voitures (capote, pare-crottes, etc.). Provenance : U.S.A.

Pour résumer simplement, pour quelqu'un se réclamant de la tradition, il est aussi inapproprié d'avoir un harnais garni de cuir plastifié que d'avoir des aciers tels que : chaînettes, crapauds trompes de timon pour 4 chevaux, ferrures de balance, volants de frein, et même quelquefois des frètes en acier chromé, en effet, ces pièces étaient autrefois polies.
Et comme je le suis parfois aussi, je voudrais conclure en disant que le cuir vernis est un compromis qu'il faut savoir éviter, car relevant plus de l'argumentation commerciale que du respect de la tradition qui est sensé nous occuper plus encore que la recherche du clinquant.
                                                                                                                    Dominique Posselle

Soins a donner aux voitures

 


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : lundi 15 septembre 2014